Le Syndicat intercommunal des Eaux du Tarn et Girou

usine-eau-buzetSiège du Syndicat : Mairie de Montjoire

Président : Alain BAILLÈS, Maire de Montjoire

HISTORIQUE

Janvier 1955
Première réunion de réflexion des élus.

19 juillet 1957
Constitution du Syndicat intercommunal d'Etudes des Eaux Tarn et Girou (Bazus, Montjoire, Paulhac, Villariès, Villematier).
Président : Georges BALADIÉ, Maire de Montjoire.

7 mai 1962
Dissolution du Syndicat d'Etudes et création du Syndicat Intercommunal d'exploitation (Bazus, Bessières, La Magdelaine, Montjoire, Paulhac, Villariès, Villematier)
Siège du Syndicat : Mairie de Montjoire.

21 juin 1965
Adhésion des communes d'Azas, Buzet, Garidech, Gémil, Montastruc, Montpitol, Roquesérière, Saint-Jean Lhern, donnant la constitution définitive du Syndicat.
L'approvisionnement en eau potable est assuré par un pompage dans la nappe phréatique aux Luquets (commune de Buzet). Par ailleurs à cette époque, construction du château d'eau de Montastruc (1000 m3).
Président : Henri MICHEL (Maire et Conseiller général de Montastruc La Conseillère).

27 juillet 1968
Construction de l'usine de traitement de Buzet (250 m3/ h d'eau de surface prélevée dans le Tarn). Mise en service en 1969. Au même moment, construction de la station de Payrastre. Réservoir semi-enterré de 1000 m3.

14 décembre 1974
Suite à un passif de gestion constaté, le Syndicat décide d'abandonner la gestion en régie au profit d'un affermage.
Président : Monsieur CABIE (Maire de Roquesérière).

31 décembre 1974
Le contrat d'affermage est signé avec la CGE (Compagnie Générale des Eaux).

1983
Président : Jean-Pierre LOZES (Maire de Roquesérière).

1984
Rajout sur cette filière des prétraitements et d' une préozonation. Travaux réalisés par la CGE, financés par le Syndicat.

1989
Président : Alain BAILLÈS (Maire de Montjoire ).

2002
Pour répondre à l'urbanisation croissante des communes, décision du Syndicat de doubler la capacité de traitement de l'usine (de 4800 m3 / j à 8000 m 3/ j) et d'ajouter un étage de filtration sur charbon actif en grains. Ceci afin de supprimer les pesticides sur la totalité de l'eau produite.
De plus, les matières en suspension arrêtées par la filière de traitement ne sont plus rejetées dans le Tarn mais séchées sur des lits à sable avant d'être évacuées en décharge.
Aujourd'hui nos installations sont sécurisées tant sur la production que sur le stockage grâce à :

  • deux files de traitement dissociées pouvant travailler simultanément ou indépendamment, ce qui facilite la maintenance lourde sur les ouvrages de génie civil,
  • deux réservoirs semi-enterrés de 800 et 1000 m3, ce dernier réalisé en 2002,
  • La deuxième usine de traitement de Buzet a été inaugurée le 2 décembre 2006  (coût : 4 119 382 € TTC).

12 juillet 2012
Dans le cadre d'une Délégation de Service Public, le Syndicat a approuvé le choix de VEOLIA EAU comme délégataire, avec une baisse de 22 % du prix de l'eau pour les abonnés (hors les parts assainissement et Agence de l'eau).

2013
Inauguration de la rénovation complète du château d'eau de Montastruc (inauguration le 31 mai 2010).

Dans les années suivantes, l'effort du Syndicat a porté sur :

  • L'entretien des ouvrages.
  • La mise en place des périmètres de protection sur les ouvrages de captage d'eau potable (prélèvement dans la rivière Tarn et le puits des Luquets).
  • Le remplacement de canalisations vétustes y compris les canalisations de transports (liaison diamètre 400 fonte depuis l'usine vers le réservoir de Payrastre).

En savoir +

Les Elus

Le Bureau

Synthèse du rapport d'activité 2014

Montjoire pratique

  • picto-contact
    Contact
    Mairie
  • picto-numeros
    Numéros
    utiles
  • picto-demarches
    Démarches
    administratives
  • picto-cantine
    Paiement
    cantine
  • picto-reservation
    Réservation
    Salle des Fêtes
  • picto-info
    Message
    Flash info
  • picto-panneau
    Panneau
    d'affichage

1 243
HABITANTS
2 028
HECTARES
242
MÈTRES D'ALTITUDE